Prévenir les troubles visuels à l’école avec PlanVue

Le renoncement
aux soins

25% des français
renoncent aux soins

Le renoncement aux soins optiques pour raison                                     financière est 2 fois plus élevé                                            en zones prioritaires

Et pourtant, 80% des apprentissages passent par la vue

Un dépistage inégal
selon les territoires

1 médecin scolaire pour 12 000 élèves
en moyenne en France

Les élèves de 3ème en éducation prioritaire ont                  2 fois plus de chance d’avoir des troubles                                  visuels de loin non corrigés

Et pourtant, le port de lunettes peut réduire de 44% le risque de décrochage scolaire

La santé visuelle représente
un véritable enjeu d’égalité des chances

 

Une solution : PlanVue, notre programme à l’école au service de la vue des élèves de quartiers prioritaires

1. Sensibilisation
Nous sensibilisons à l’importance de la vue, aux comportements à risque et aux actions de prévention, les élèves, les parents, les enseignants et les infirmières et infirmiers scolaires d’écoles et de collèges de quartiers prioritaires.

 

2. Dépistage
Des orthoptistes professionnels testent la vue des élèves à l’école ou au collège.

3. Examen médical 
Les enfants dépistés le nécessitant sont orientés vers un ophtalmologiste afin de mettre en place un traitement adapté.

4. Soin et Equipement 
Les élèves sont équipés en lunettes ou orientés vers une structure de santé adaptée. Les cas les plus graves sont adressés au service d’ophtalmologie pédiatrique du Pr. Brémond-Gignac à l’hôpital Necker-Enfants malades AP-HP à Paris.

   

 

 

De l’accès aux soins à l’égalité des chances

PlanVue contribue ainsi à lever les obstacles psychologiques et financiers qui empêchent les familles de prendre en charge la santé visuelle de leurs enfants. Sur le long terme, ce programme assure aux élèves des quartiers prioritaires un accès aux apprentissages et de meilleures chances de réussite.

 

 

 

Nos actions visent différents publics :

 


Les élèves de quartiers prioritaires de 6 à 15 ans

Nous leur apprenons à prendre soin de leur santé visuelle et à savoir ce qu’est un comportement à risque. Nous les dépistons et ceux qui en ont besoin sont orientés chez un ophtalmologiste. Si nécessaire, nous les envoyons chez un opticien ou un autre praticien, selon le traitement requis.

« Avec PlanVue, on se rend compte à quel point le dépistage, notamment dans les quartiers où ce n’est pas un réflexe, a de l’importance. Pratiquement la moitié de ma classe avait besoin d’aide au niveau de la vue, et parfois de façon urgente. »

Elsa K., Directrice d’école maternelle à Aubervilliers (93)


Les parents

Nous sensibilisons également les parents à l’importance de la vue, ainsi qu’aux comportements qui doivent les alerter sur la santé visuelle de leur enfant. En accompagnant les familles chez l’ophtalmologiste et l’opticien, l’équipe d’Helen Keller Europe leur permet de s’approprier un parcours de soins qui peut leur sembler inaccessible, et ainsi devenir autonomes sur la durée. Une famille sensibilisée aux besoins d’un enfant le sera aussi à ceux de tous ses frères et sœurs.

« Avant le passage de PlanVue dans l’école de mes enfants, je ne savais pas qu’ils avaient un problème de vue, car personne dans la famille ne porte de lunettes. Depuis, je vois une vraie différence à l’école ! »

Loubna B., maman de 2 élèves bénéficiaires de PlanVue à Nanterre (92)


Les enseignants

Il est essentiel de sensibiliser les enseignants à l’importance de la vue pour le développement cognitif et moteur d’un élève et au fait que 80 % de l’apprentissage passe par la vue. Pour cela, nous fournissons aux enseignants les outils nécessaires pour détecter les comportements alertes  et les éventuelles difficultés d’apprentissage de leurs élèves.

« L’équipe enseignante a été ravie d’assister à l’atelier de sensibilisation à l’acuité visuelle que nous avons jugé d’une grande qualité tant dans son contenu que dans la forme. Elle a été jugée utile et instructive. »

Directrice d’école élémentaire à Corbeil-Essonnes (91)


Les infirmières et infirmiers scolaires

Un certain nombre d’infirmières et d’infirmiers scolaires ne sont pas formés pour détecter les troubles visuels, alors qu’ils sont parfois le seul point de contact des élèves et de leurs familles avec le personnel médical. Il est donc essentiel de leur donner les outils nécessaires pour détecter ces troubles.

 

 

Nos lieux d’intervention

Le programme se déroule dans les écoles élémentaires et collèges situés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), territoires définis par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014, identifiés selon un critère unique, celui du revenu par habitant.

Pour l’année scolaire 2023-2024, PlanVue est déployé dans 4 communes (Nanterre, Aubervilliers, Saint-Ouen et Paris) et touchera directement plus de 6 300 bénéficiaires.
Nous avons aussi pour ambition de réaliser des tests en région et ainsi accélérer notre essaimage.

Le phase de dépistage d’un élève coûte 25 €